Las tres Marías

Dans l’imaginaire hispano-américain, les trois Marie sont les étoiles de la ceinture d’Orion, le chasseur céleste, trois saintes réunies au pied de la croix.

Si leur identité, au fil des évangiles et des textes chrétiens apocryphes, paraît incertaine, les peintres de la Renaissance les identifient volontiers à trois figures familières : Marie – mère de Jésus, Marie-Madeleine et Marie de Béthanie, sœur de Lazare.​

Curieusement, au long des siècles les images de ces trois femmes se mêlent parfois dans les mythes chrétiens composant un portrait troublant et composite d’une femme unique à la fois mère protectrice et disciple aimante, pécheresse repentie et vertueuse pénitente.

Trois histoires certes mais un seul verbe pour anagramme : aimer.​​

Distribution

Marie Favier : mezzo-soprano

Aude-Marie Piloz : viole de gambe

Francisco Mañalich : ténor / viole renaissance

Cyrille Métivier : violon / cornet

Camille Rancière : violon / alto

Tota pulchra es amica mea (extrait) – G.P. da Palestrina / G. Bassano – programme Las Tres Marias
Ricercar Primo Tono con tre fughe (extrait) – G.M. Trabaci – programme Las Tres Marias
Présentation du programme Las Tres Marias à l’occasion du Festival Baroque de Pontoise.